Résidence – Hôpital de Strasbourg

Accompagnés par la Fabrique de l’Hospitalité, nous avons intervenu au sein de l’hôpital d’Hautepierre : Notre mission est d’interroger l’expérience du patient lors de sa consultation pour améliorer sa prise en charge. Pour cela, nous nous sommes immergés dans leurs quotidiens et leurs attentes en vue de prendre conscience de leurs frustrations profondes.

Le rapport d’étonnement

Dès la 1ere rencontre



Après de multiple discussions, avec des patients et des soignants, le rapport à la maladie rhumatologique est très complexe : invisible aux inconnus, elle perturbe profondément leurs habitudes et elle bouscule les acquis sociaux que procurent leur corps : Quelles sont les formes qui permettent d’extérioriser un vécu difficile sans jugement ?

1 • « Votre maladie est une personne qui … »

Outils sensible de collecte


La personnification est un jeu auquel les patients apprécient participer : ils connaissent leurs maladies et ses nuances. Avec le patient, on explore les différents aspects de leur maladie, par des questions précises : Votre maladie est-elle attirante ? Qu’est ce que vous lui diriez si elle était-là ? …

« Elle est capricieuse »

« Elle ne se jamais discrète quand il le faut »

« je l’ai jamais présenté à ma femme, pourtant elle la voit souvent.» « Elle me réveille chaque matin, elle est la première à qui je pense, tout les jours. »

Favoriser l’échange humain

enjeux constatés


2 • Canalisons les vives idées, problématisons

Outil de collaboration : Pour favoriser l’échange humain, comment aider le patient à extérioriser son expérience personnelle ?

3 • Une expérience de la prise en charge frustrante

Enjeux constatés


La chuchoteuse : un ensemble d’outils personnels

prototype principal

La Chuchoteuse accompagne le patient tout au long du traitement de sa maladie : de son quotidien chez lui, jusqu’aux consultations avec les soignants, et ce, dès la première arrivée à l’hôpital. La chuchoteuse agit sur différents aspects de l’expérience de la maladie : des relations sociales avec les autres patients, de la définition de la maladie avec le médecin, jusqu’à l’introspection pour soi.


Le patient construit sa singularité à travers nos outils. Leur expérience de la maladie peut désormais être partagée et valorisée par ses pairs.


Nous remarquons que les outils agissent à différents niveaux : Aussi bien lors de la consultation que pendant la salle d’attente, jusqu’à chez soi.

L’ espace repensé


Compte rendu public