Finalisons (presque) le Pouls de l’Infolab

Réunion du Lundi : Panorama de l’avancé des projets

Certaines campagnes ont besoin de faire un bilan de “mi-parcours”, pour faire l’état des lieux. Le projet à besoin de ce raconter, a besoin de se faire identifier dans les différentes sphères d’acteurs. Cela me rappelle ce qu’on a pu dire au Pilotage à Paris, par l’intervention de Hubert, rédacteur d’InternetActu, à propos de la prochaine mission de l’Infolab : “là, entre en jeu le “storytelling”, quelle est l’histoire de “Mike flowers“, pour les Infolabs ?” C’est quelqu’un qui a su raconter ses expériences, et à réunir de nombreux acteurs derrière ses idées.

Je progresse sur le dossier focus des artefacts, et plus précisément sur les fiches “communauté”. Lorsqu’on rentre dans un Infolab, il est agréable de sentir la communauté qui y vis même si elle est physiquement absente. l’idée d’une photos de classe, d’un trombinoscope à l’entrée, permet de se rendre compte de la communauté qui habite ce lieu. l’équipe responsable de l’Infolab, les groupes sur les projets et les membres de chaque communauté. Mais que montrer : Nom prénom, contact, mail, profession, baseline, slogan ? En terme de confidentialité, la photo est déjà un grand pas en avant dans l’identification de la personne, si on y indique le nom, prénom. Je présente des essais qui sont du plus au moins “identifiant”. Je vois avec Charles, demain, de quelles juste milieu est le meilleur.

Demain, c’est bricolage !

Skype @Péniche

On leur représente dans de grandes lignes l’intérêt de cet artefacts “pouls de l’Infolab”. Parmi les artefacts pensés, celui-ci est le plus démonstrateur, il a une présence plus forte dans la structure. Avec Sophie Malichier et Sylvain Bouchard, on confirme le RDV à Grenoble et les conditions d’accueil. je serais autonome sur cette mission, ils seront à mes côtés. C’est une expérimentation, d’autres du même genre suivront. Charles leurs rappellent qu’il ne “signent pas avec leurs sangs” et qu’ils font ce qu’il veulent avec le prototype. Ils nous ont fait part de leurs envie de l’utiliser pour d’autre usage, comme une expo en extérieur. On a déjà prévu dans le prototype de pouvoir être suffisamment flexible d’usage pour s’adapter aux multiples besoins de l’Infolab. Cette structure fait bien plus que de présenter des fiches contre un mur.

Construction du prototype marseillais

Je passe l’après midi à construire le prototype. Manquant de scie, je suis allé dans un espace en construction pour demander au travailleur de me couper mon tassos de bois.
“Si je ne termine pas se soir, je reste au bureau”.
Mission accomplie, je termine l’objet bien fini, solide et fonctionnel ! j’envoie les photos par mail à Charles Armelle et à la Péniche Infolab.

Charles est super satisfait du résultat !
Avec le prototype sous la main, nous réfléchissons à des améliorations : comment le faire tenir debout sans appui ? Et le titre, où se place t’il ? ; Ces idées seront à communiquer dans le “guide d’utilisation” pour que chaque Infolab puisse construire et utiliser cet artefact.


La politique “Logiciel” de la FING


Génial, la FING s’intéresse de plus en plus au logiciels libres, pour pouvoir faire de légère retouche sur un logo, une faute de frappe, ou rogner un image, ou partager un document sous un format non propriétaire. Les polices libres de droits sont aussi évoqués. On en conclut aujourd’hui sur l’idée qu’harmoniser les productions de toutes la FING (faites par diférentes personnes) demande une rigueur qui n’est pas actuellement au RDV. Elle l’est en tout cas sur les d’autres points, comme la mise en place de RDV, de réunions et de retroplanning.

Croquis, Illustration, Pictogrammes V2

Continuons dans le flot d’illustrations. Je dessine en parallèle des scénarios que j’ai rédigé. Soulignant ce qui est nécéssaires d’illustrer. Là encore, après une première version, même chanson : on imprime, on fait relire par un oeil neuf et on corrige. à Peine le temps d’être relu que le document à déjà été modifié. Il sera terminé avant de partir à Grenoble, la semaine prochaine.

Planning des 2 dernières semaines

Il me reste plus que 2 semaines parmi la Fing Marseille. J’imprime le calendrier et on s’entend avec Charles sur ce qu’il y a a faire pour les jours à venir. D’ici 4 jours, j’aurais terminé le Guide d’utilisation de l’artefact “Le pouls de l’Infolab”, (il a été renommé pour être moins métaphorique que “la vie de l’Infolab”, et pour être plus au “cœur” de la structure). Je progresse bien sur ce projet. Mais la méthode n’est pas encore systématique. J’ai hésité sur 2, 3 choses. Je ne m’en inquiète pas. Le premier retour de Charles a été pertinent : Il a le regard orienté-usager très facile. Les opportunités centré-usager lui saute aux yeux. Mais je ne m’inquiète pas non plus, Charlène me confie qu’elle a aussi ce ressenti pendant son stage.