Comment vivre l’artefact la vie de l’Infolab ?

approfondir la vie de l’Infolab

Je continue à avancer les scénarios des artefacts, en me mettant à la place du porteur du projet. Des questions m’interpellent comme « Chacun peut-il proposer un projet ? », « Que peut faire l’Infolab pour faire avancer efficacement mon projet ? » … Celles-ci iront dans la colonne « Foire à question » qui conclura le dossier Focus sur l’artefact « Vie de l’Infolab ». Lors d’un skype que tient Charles avec Armelle, il appréciera changer le nom.
J’en fais une liste :

  • Portfolio des projets
  • ou « l’Album des projets »

  • l’ensemble de l’Infolab
  • Panoplie
  • le chantier des projets l’Infolab
  • le cabinet l’Infolab
  • La lucarne des projets

« l’Album » évoque un patrimoine fort mais suggère quelque chose de fini, clos. Charles évoque le « Pouls de l’Infolab », qui est très métaphorique mais illustre bien le rôle centrale de ce dispositif (qui est de présenter les projets, la communauté et l’Agenda de l’Infolab à l’aide d’une plateforme numérique). Je l’intègre peu à peu dans les titres de mes productions et de mes documents écrits.

Armelle a relu mes scénarios, corrigé quelques fautes et faites quelques propositions. Le dossier avance sacrément plus vite après avoir été relu. Il faut que je produise plus souvent pour qu’il puisse être relu plus souvent.

Esquisse du prototype minimum viable


Je profite de l’après-midi pour approcher le prototype minimum viable : quelles dimensions as ton besoin ? et surtout pour quel usage ? Je propose un premier jet sur lequel on discute avec Charles; Il parle au fil de sa réflexions et on évoque idées intéressantes. On parle de la où il serait intéressant de le placer, du système d’accrochage des fiches pour pouvoir les consulter, des moyens de les mettre à jour, des limites des feuilles papier plutôt qu’un format web, etc.

Esquisse du prototype minimum viable


Pendant que je fais une veille sur les logiciels de traitement de donnée, je décrouvre « Import.io, une webapp qui permet de transformer les références d’un catalogue en ligne en une base de donnée exploitable. Sur la plateforme Infolab, je remplis la fiche descriptive. J’apprends à être bref. Je fais relire ça par Aurialie et je publie cette nouvelle référence dans le catalgoue de la ressource Infolab.